Vous souhaitez gérer votre budget sans avoir à utiliser des outils compliqués ? La règle des 50/30/20 devrait vous intéresser. Elle vous permettra en effet de gérer votre argent efficacement et en toute simplicité. Apprenez-en plus sur ce sujet ci-après.

Qu’est-ce que la règle des 50/30/20 ?

La règle des 50/30/20 est une méthode de gestion financière mensuelle qui permet d’équilibrer son budget et d’économiser en même temps. Elle consiste à répartir son argent en 3 catégories de dépenses, à savoir :

  • 50 % de besoins fixes. Cette première catégorie regroupe les dépenses auxquelles il est impossible de se soustraire. Il s’agit en l’occurrence du loyer, des dépenses alimentaires, du coût de transport, du remboursement de crédits, des assurances diverses et des impôts mensualisés. Idéalement, la part du budget alloué aux dépenses incompressibles ne devrait pas dépasser la moitié de vos revenus mensuels ;
  • 30 % d’envies. Cette deuxième catégorie rassemble les dépenses qui ne sont pas essentielles et dont il est donc possible de se passer. Les sorties au restaurant, les séances de shopping ou encore les abonnements de divertissement en font par exemple partie. En théorie, les dépenses liées aux envies ne devraient pas excéder 30 % de vos revenus mensuels ;
  • 20 % d’épargne. Cette méthode de gestion de budget veut que 20 % des revenus mensuels soient versés sur un compte épargne. Si vous mettez systématiquement de l’argent de côté chaque mois, vous pourrez vous constituer une épargne de précaution ou un apport personnel pour souscrire un crédit immobilier.
Qu'est-ce que la règle des 50/30/20 ?
Source : shutterstock.com

Comment mettre en place cette méthode ?

La règle des 50/30/20 vous permettra de prendre les meilleures décisions concernant la gestion de votre argent. Si vous atteignez vos objectifs financiers, vous pourrez envisager toutes sortes d’investissements. Un tel projet comportant toutefois des risques, il est fortement recommandé de bien s’informer avant de se lancer. Vous pourrez trouver des ressources très utiles à ce sujet sur le site de MoneyRadar.

Pour mettre en place la méthode des 50/30/20, vous devez commencer par calculer vos revenus nets. Pour les indépendants, ces derniers correspondent à l’argent gagné en un mois auquel ont été soustraits les charges professionnelles et le montant des impôts. Pour les salariés, les revenus nets renvoient à la somme qu’ils reçoivent chaque mois sur leur compte bancaire. Celle-ci est indiquée sur la fiche de paie.

Par la suite, faites le point sur vos dépenses mensuelles. Pour vous simplifier la tâche, analysez vos sorties d’argent au cours du mois précédent en vous basant sur une copie du relevé bancaire correspondant à cette période. Une fois vos dépenses identifiées, répartissez-les en besoins fixes, en envies et en épargne.

Dès lors, vous pourrez commencer à appliquer la règle des 50/30/20. La meilleure manière de faire est de réduire les dépenses liées aux envies. Plus celles-ci diminueront, plus vous vous donnerez les moyens de consacrer 20 % de vos revenus mensuels à votre épargne.

Comment mettre en place cette méthode ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les limites de la règle des 50/30/20 ?

La règle des 50/30/20 présente certaines limites. Tout d’abord, elle peut être difficile à appliquer pour les personnes qui résident dans des régions dans lesquelles le coût de la vie est élevé. Celles-ci sont notamment susceptibles de devoir allouer plus de la moitié de leurs revenus au loyer. Pour les personnes qui disposent de revenus modestes, cette méthode s’avère aussi assez compliquée à mettre en œuvre.

Par ailleurs, la catégorisation de certaines dépenses n’est pas toujours évidente. En effet, la distinction entre besoins et envies est parfois floue. Par exemple, l’on pourrait croire qu’un abonnement à une plateforme de streaming constitue une dépense fixe étant donné qu’il implique un prélèvement mensuel sur votre compte bancaire. Or, il est tout à fait possible de s’en priver s’il est nécessaire de diminuer ses dépenses mensuelles. Autrement dit, cette sortie d’argent doit plutôt se trouver dans les dépenses liées aux envies.

En tout cas, retenez que la règle des 50/30/20 n’est pas immuable. Vous pouvez parfaitement adapter la répartition de votre budget suivant votre situation financière. En guise d’illustration, rien ne vous empêche de pousser la part dédiée à l’épargne au-delà des 20 % si vos revenus augmentent.