Vu la complexité des projets industriels, l’intervention d’experts est généralement nécessaire pour optimiser les processus et atteindre les objectifs commerciaux. Les industriels pourront ainsi gagner en efficacité, en compétitivité et en flexibilité sur le long terme. Les bureaux d’étude en ingénierie industrielle proposent justement leur expertise pour évaluer et améliorer les procédés opérationnels des professionnels. 

1. Les rôles des bureaux d’étude en ingénierie industrielle

À la base, les bureaux d’étude en ingénierie industrielle proposent des services pour optimiser la production. La prestation peut couvrir entre autres l’analyse, la recherche ou la modélisation pour mener à bien des projets industriels. Cela dit, elle dépendra surtout du secteur et de l’interlocuteur en question. Sur www.ibitek-group.com par exemple, les entreprises peuvent accéder à des solutions industrielles en électricité, automatisme, informatique, surveillance… 

Ce type de cabinet est également appelé bureau d’études techniques en raison de la nature de ses missions. Il s’agit le plus souvent de conseils et d’opérations d’ordre technique. L’objectif est d’évaluer la situation actuelle de l’entreprise, puis de valider ou d’améliorer ses projets. Selon son domaine d’expertise, un bureau d’étude en ingénierie industrielle peut notamment :

  • Analyser la faisabilité et le potentiel commercial d’un projet ;
  • Concevoir et développer des produits ou des systèmes industriels ;
  • Optimiser les processus de fabrication ou de conception ;
  • Intégrer l’évolution technologique et la notion de durabilité dans les procédés ;
  • Automatiser le mode de gestion de la logistique ;
  • Gérer le montage et la mise en service de certains équipements ;
  • Améliorer le pilotage et le suivi de la chaîne de production ;
  • Rationaliser le système de maintenance des infrastructures et du matériel…

En définitive, les rôles d’un bureau d’étude varient sensiblement en fonction de ses ressources humaines et technologiques. Ces deux facteurs déterminent en effet les compétences, les champs d’intervention et les gammes de solutions du cabinet. Grâce à ces experts, les entreprises pourront optimiser leurs processus ou réaliser leurs projets industriels tout en respectant les règles en vigueur en la matière. 

2. Les défis contemporains dans l’ingénierie industrielle

À l’instar d’autres secteurs, le monde de l’ingénierie industrielle doit relever les défis liés à la digitalisation et à la multiplication des outils high-tech. Les cabinets d’études techniques sont ainsi censés trouver des solutions alliant durabilité et innovation tout en sécurisant la gestion des données. Ils sont par ailleurs confrontés à de nouveaux enjeux dus à la complexité des projets industriels. Cela dit, ces experts disposent du savoir-faire requis pour surmonter les défis actuels de l’ingénierie industrielle.

2.1 Complexité des projets

La complexité des projets industriels ne cesse de s’accentuer ces dernières années. Le phénomène vient en grande partie de la diversification des outils déployés et des connaissances nécessaires pour les maîtriser. La gestion de projets devient alors plus complexe et multidisciplinaire. De ce fait, les industriels ont dorénavant besoin d’une expertise en intégration et en coordination. Cette compétence permet d’établir une synergie entre les différents éléments mis en œuvre par l’entreprise. 

Complexité des projets

2.2 Durabilité et innovation

Les industriels sont actuellement supposés intégrer les pratiques durables dans leur procédé de conception et de production. Au-delà des éventuelles contraintes légales, cette démarche est indispensable pour entretenir une bonne relation avec les clients et les partenaires commerciaux. Elle peut néanmoins être facilitée par les experts en ingénierie industrielle. De plus, ces spécialistes permettent de s’adapter à la pression pour innover en termes de conception et de matériaux.

2.3 Gestion des données

Aujourd’hui, les professionnels doivent traiter un volume croissant de données avec l’avènement du Big Data et de l’IoT (internet des objets). Ils ont ainsi besoin d’outils de gestion de données efficaces. En outre, les industriels disposent désormais de programmes de gestion des flux et de logiciels MES (Manufacturing Execution System). Ces différentes solutions permettent de simplifier, de sécuriser et de mettre à profit la gestion de données, en respectant les règlements comme le RGPD. 

3. Les logiciels de gestion des flux et les logiciels MES

Les logiciels de gestion des flux sont de grands alliés pour optimiser les processus, indépendamment du secteur d’activité. Ils permettent concrètement d’analyser le workflow afin de revoir les procédés et d’automatiser certaines tâches. Grâce à cette démarche, les collaborateurs pourront dégager plus de temps pour les activités ayant de fortes valeurs ajoutées. 

De même, les fonctionnalités des logiciels MES priorisent l’efficacité dans la gestion de la production. Ce type de programme couvre notamment la gestion du personnel, des ressources, des procédés, des documents, de la maintenance, etc. Par ailleurs, ces logiciels prennent en charge le contrôle qualité, l’acquisition de données, le suivi de performances, la traçabilité produit… De plus, les professionnels peuvent compter sur l’intégration de l’IoT pour une meilleure visibilité.