Les matières premières sont essentielles pour l’industrie et l’économie mondiale en général. Ainsi, les placements dans le secteur sont particulièrement intéressants. Ils s’avèrent toutefois compliqués pour les particuliers. Néanmoins, les épargnants ont la possibilité de miser sur ces actifs avec des produits comme les CFD ou les ETC. Ces supports sont aussi prometteurs que risqués. La prudence est donc de rigueur. 

Pourquoi investir dans les matières premières ?

Les particuliers ont souvent des difficultés à se faire une place pour investir dans les matières premières. En effet, ce marché est dominé par les spéculateurs et les grands investisseurs. Il reste néanmoins possible d’effectuer des placements sur ce type d’actifs, directement ou à travers des produits financiers. Comme l’indique l’avis sur le courtier Capital.com, les CFD font partie des meilleures approches du secteur. 

Au-delà de la rémunération potentielle, la stabilité constitue le principal intérêt à miser sur les matières premières. Elles permettent notamment de protéger l’épargne en cas de krach boursier ou de crise économique. D’ailleurs, des matières comme l’or représentent traditionnellement de véritables valeurs refuges. Le cours du métal précieux est fluctuant, mais s’avère peu volatile sur le long terme. 

Ces produits permettent aussi de vous protéger de l’inflation en raison de leur valeur intrinsèque. Il s’agit effectivement d’actifs réels. Ainsi, la hausse des prix entraine une valorisation des matières premières. Ce phénomène vient de la conservation de leur valeur d’usage. Concrètement, un kilogramme de blé permettra de produire le même volume de farine. Son prix s’aligne donc sur l’inflation.

D’autre part, les matières premières participent à la diversification du portefeuille des particuliers souhaitant investir en Bourse. En effet, leurs performances ne sont pas liées aux actifs habituels tels que les actions, les devises, les obligations… Vous améliorez ainsi la protection de votre capital par rapport aux aléas des marchés. 

Pourquoi investir dans les matières premières ?
Deyana Stefanova Robova / Shutterstock

Quelles matières premières acheter ?

La foi dans l’or ne suffit pas pour investir dans les matières premières. Vous devez toujours diversifier vos placements pour limiter efficacement les risques. Néanmoins, ces actifs sont assez faciles à comprendre en raison de leur côté palpable. Vous pourrez donc cerner facilement les trois catégories les plus intéressantes, à savoir :

  • L’agriculture (café, cacao, sucre, coton, blé, vanille, etc.) ;
  • L’énergie (pétrole, charbon, gaz naturel, etc.) ;
  • Les minerais (platine, or, nickel, argent, aluminium, cuivre, etc.). 

Vous bénéficiez en définitive d’une meilleure visibilité sur la nature des actifs et les facteurs influant sur leurs cours. À titre de comparaison, la situation sera totalement différente, si vous envisagez d’investir dans les cryptomonnaies. Les devises crypto sont en effet difficiles à appréhender et s’avèrent très volatiles. Ainsi, il est compliqué d’anticiper les fluctuations de leurs valeurs, même sur le court terme.

Les matières premières ne vous protègent pas pour autant de la volatilité de leur propre marché. De ce fait, les spécialistes recommandent généralement d’équilibrer ce type d’actif avec de l’or. Sur la totalité du portefeuille, il est également déconseillé de dépasser le seuil des 5 % pour atténuer les risques. Les 5 % du métal précieux permettront ainsi de compenser les éventuelles contreperformances des autres 5 %

Quelles matières premières acheter ?
Rudchenko Liliia / Shutterstock

Comment investir dans les matières premières ?

Les particuliers peuvent envisager différents supports pour investir dans les matières premières. Par exemple, les contrats d’assurance vie proposent ce type d’actifs via les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Il s’agit souvent d’une forme d’exposition indirecte ou agrégée (panier de produits). Cependant, cette stratégie génère un rendement assez faible sur le long terme

Les matières premières sont surtout rentables pour les investisseurs spéculateurs. Dans ce cas, vous pourrez vous rémunérer en pariant sur l’évolution du cours du marché. Vous disposez par ailleurs de diverses solutions comme le CFD (Contract For Difference) ou l’ETC (Exchange Traded Commodity). Ce dernier peut être défini comme un type d’ETF (Exchange Traded Fund) dédié aux matières premières. 

Dans la pratique, les ETC sont des trackers reproduisant la fluctuation de prix de certaines ressources naturelles. Ils peuvent être négociés sur les marchés financiers au même titre que les actions. De plus, ces supports de placement peuvent inclure une grande diversité d’actifs variant en fonction des gestionnaires

Outre les matières premières elles-mêmes, vous aurez la possibilité d’investir dans leurs producteurs (fournisseur d’énergie, société agricole, mines…). Enfin, les brokers proposent un vaste panel de produits dérivés comme les warrants, les certificats, les turbos, etc. Ces instruments financiers requièrent toutefois une solide expérience dans le trading.

Image de couverture Nopparat Promtha / Shutterstock

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here