Une agence de notation financière est un organisme indépendant évaluant la solvabilité d’une entreprise, d’une collectivité, voire d’un État. Toutefois, cette forme d’évaluation ne permet pas de rendre compte de l’impact social et environnemental de ces acteurs. Les agences de notation extra-financière ont donc été créées pour se focaliser sur la responsabilité sociale et éthique des opérateurs économiques.

Qu’est-ce qu’une agence de notation extra-financière ?

Qu'est-ce qu'une agence de notation extra-financière ?
Image par Lukas Bieri de Pixabay 

Une agence de notation extra-financière se base sur les critères ESG pour évaluer les pratiques des entreprises et des émetteurs publics tels que les banques. Au-delà de leur performance financière, ces acteurs seront cette fois-ci notés par rapport à des sujets environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ainsi, ces évaluateurs sont aussi appelés « agences de notation sociale et environnementale ». 

Ce secteur compte actuellement une trentaine d’acteurs spécialisés comme Novethic ou l’agence française : Vigeo. Pour l’heure, les enseignes les plus importantes sont surtout concentrées en Europe, notamment Arcet Cotation, Gavet & Bacqué, Oekom, RepRisk, Triodos Bank… Toutefois, ce marché intéresse aussi les grandes agences de notation financière comme Moody’s ou Standard & Poor’s. 

D’ailleurs, Moody’s a déjà introduit les risques ESG dans sa méthode de notation de crédit. L’agence a également développé une formule axée sur les obligations vertes (green bonds). Standard & Poor’s, pour sa part, a accès à une base de données environnementales depuis le rachat de Trucost. Il propose ainsi plus de 150 valeurs S&P Dow Jones construites en prenant en compte des facteurs ESG. 

À l’issue de la Cop21 en 2015, certaines agences de notations ont décidé de se focaliser sur des zones spécifiques. De plus, ils peuvent aussi noter les collectivités locales sur des questions environnementales, sociales et de développement durable. Sur le marché français, l’ORSE (Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises) tient un guide dédié à ce type d’organisme. 

Comment fonctionnent-elles ?

Comment fonctionnent-elles ?
Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Une agence de notation extra-financière s’inspire du modèle des acteurs évaluant la solvabilité des entreprises. Toutefois, ces acteurs ne disposent pas de critères standardisés à cause de l’absence de référentiels communs reconnus. Ils se basent néanmoins sur diverses conventions internationales. Ces dernières reprennent entre autres les recommandations de l’UE, de l’OCDE et de l’ONU. 

Les auditeurs sont rémunérés par les investisseurs, contrairement aux agences de notations financières payées par les émetteurs de titre. Ce système est censé limiter les conflits d’intérêts. Cela dit, les entreprises peuvent aussi contacter un acteur comme Standard Ethics pour effectuer une notation sollicitée ou SSR (Sollicited Sustainability Rating). Cette agence européenne est basée à Bruxelles et à Londres. 

Les notations extra-financières sont particulièrement utiles avec les fonds ISR (investissement socialement responsable). En effet, ces produits financiers intègrent des paramètres environnementaux et sociétaux dans le choix des projets financés. Ces portefeuilles ne soutiennent donc que les entreprises en accord avec les valeurs annoncées (promotion de la transition énergétique, de l’économie circulaire…). 

Dans la pratique, l’agence de notation évalue les opérateurs en se servant de documents publics, de sondages et d’entretiens en interne. Ces analystes disposent par ailleurs de méthodes spécifiques permettant de rendre la démarche cohérente avec le développement durable. Ils peuvent aussi introduire d’autres critères éthiques selon les souhaits des investisseurs responsables (diversité, parité, etc.). 

Exemple d’agence de notation extra financière indépendante : Ethifinance

Exemple d'agence de notation extra financière indépendante : Ethifinance
Source : https://www.ethifinance.com/

Fondée en 2004, l’agence de notation extra-financière Ethifinance se spécialise dans l’évaluation des PME européennes, cotées ou non en Bourse. Elle se définit à sa création par le statut de SCIC (société coopérative d’intérêt collectif). Depuis, l’acteur propose notamment de conseiller les investisseurs responsables dans leur démarche ISR. 

D’autre part, l’agence indépendante se caractérise par son engagement envers la politique RSE d’une entreprise. Son équipe tient d’ailleurs à cœur de s’engager auprès des opérateurs partageant les mêmes valeurs éthiques. En effet, le but des systèmes de notation est de limiter le risque sociétal et climatique dans les démarches d’investissement. Les entreprises privées auront ainsi une approche responsable. 

Selon le fondateur de l’agence, l’aventure Ethifinance a débuté après le scandale Enron. Il s’agit d’une véritable prise de conscience de la nécessité de concilier le développement humain aux performances économiques. Cette perspective positive passe nécessairement par la considération de toutes les parties prenantes au sein de l’entreprise. Elle tient également compte des enjeux ESG de l’économie

Depuis 2017, Ethifinance a fusionné avec Spread Research pour donner le groupe Qivalio. Ce dernier évolue sur le marché international à travers les agences de rating EthiFinance, Gaïa Rating, Spread Research et Spread Ratings. Ces marques restent néanmoins spécialisées dans les notations financières et extra-financières des entreprises, des organismes institutionnels, des fonds d’investissement, etc.

Image de couverture par ejaugsburg de Pixabay

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here